L’Agriculture bio-dynamique



http://www.bio-dynamie.org/

Le promoteur de l’agriculture bio-dynamique est Rudolf Steiner, né en 1861 sur le territoire de l’actuelle Autriche. Malgré sa formation scientifique (à l’école technique supérieure de Vienne ), il devient docteur ès philosophie et il collabore à la rédaction de la "Revue de littérature berlinoise" où il publia de nombreux articles ayant pour thème le rapport entre la philosophie et la liberté.

Il est élu secrétaire général de la section allemande de théosophie, dont il se sépare en 1913 pour fonder la société d’anthroposophie à Monaco. Il crée par la suite à Dornach en Suisse la société anthroposophique universelle et le Goetheanum, une université libre de sciences spirituelles.

Selon Steiner, la science de son époque ne s’intéressait pas à la vie, mais seulement aux lois de la matière, en réduisant de cette façon les possibilités de compréhension du monde; aussi parle-t-il de cette science comme d’ "science inanimée".

Vers la fin de sa vie, Steiner parvient finalement à élaborer et révéler les principes d’une agriculture conforme aux données de la science spirituelle, l’agriculture bio-dynamique.

La bio-dynamique ne tient pas compte uniquement des substances et de la matière, mais aussi des forces qui l’animent ; la plante, par exemple, ne peut pas être séparée de son milieu (cosmos), elle représente le siège le plus sensible des forces cosmiques, l’eau que celle-ci contient subit l’influence de la lune et le sol lui transmet ses forces surnaturels. Le fumage organique doit viser à accentuer les effets bénéfiques de ces forces et dans ce but des préparés sont utilisés ; selon Steiner tous les végétaux sont animés et possèdent un certain degré de vie éthérique qui dérive du sol, étant donné que de telles forces ont leur origine dans la matière organique en décomposition et surtout dans le humus.

A la base de tous les fumages il doit y avoir le compost et ceci implique la présence à l’intérieur de la ferme d’un élevage pour la production du fumier.

Steiner s’opposa à l’utilisation d’engrais chimiques qui ont tout simplement un caractère minéral et soluble. "Ces engrais ne peuvent que s’intégrer à l’eau dans laquelle sont dilués les principaux éléments minéraux du sol et de la plante. Ceux-ci vont s’accumuler et peuvent causer la pollution pour les poissons, tandis que toujours à cause de ces engrais, la plante sera sujette aux attaques des parasites animaux et végétaux".

En outre, Steiner introduisit la notion de système, et par rapport à la notion globale d’agriculture, il la définit comme il suit :

"Une entreprise agricole répond véritablement et entièrement à sa nature lorsqu’elle peut être considérée comme une sorte d’individualité auto-suffisante, une unité formant un tout. Toutes les entreprises agricoles doivent faire attention à ce qu’elles produisent et à ce dont elles ont besoin de produire. Par conséquent, le bétail est partie intégrante de la ferme. Au fond, tout ce que l’entreprise amène de l’extérieur, fumier et autres produits analogues, doit être considéré comme remèdes pour une entreprise malade".

Pour conclure, pour Steiner, l’entreprise agricole bio-dynamique représente l’unité de base d’un paysage agricole doué d’une santé et d’une capacité de production durable, en état d’assurer la propre reproduction soit en termes de fertilité que de vie humaine.




EnglishItalianoGerman
 
Home page La société Produits L'agriculture biodynamique Services L'Equipe Contact